« Ifreann. Dawel. Quel clan choisirez vous ? Bienvenue au pensionnat Deane, là où les rêves ne sont qu'utopiques … ♪ »
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Promenade nocturne ? [PV. Amant ♥]

Aller en bas 
AuteurMessage
Charly S. Theyn
« Élève de la classe Saturn. »
avatar

Messages : 132
Date d'inscription : 26/04/2013
Age : 22
Feat. : Yokune Ruko

MessageSujet: Promenade nocturne ? [PV. Amant ♥]   Mer 15 Mai - 21:07

    Pluie, froid, vent. Le climat n'avait pas été très clément malgré la période bien avancée. Il pleuvait la journée comme la nuit, et pour une aquaphobe comme Charly, il faut dire qu'elle n'était pas d'une humeur des plus festives par ces temps humide. Cloîtrée toute la sainte journée entre quatre murs, elle en était arrivée à taper littéralement sur tout ce qui bougeait, et même ce qui ne bougeait pas d'ailleurs, stressée, emprisonnée. Pourquoi avait-il fallu que parmi ses gènes dragonnesque il y en ai un qui l’empêchait de nager et avait fait naître cette peur chez elle... Elle était un reptile oui ou non ! Mais passons.

    Ayant finalement dépassé un stade d'enfermement peu recommandé, le ciel avait enfin décidé de se dégager un peu, lui offrant 3 rayons de soleil qui l'apaisèrent légèrement. Des rayons de lune plutôt, car vu l'heure qu'il était déjà quand la pluie eu cessé de battre ses carreaux. Sentant ces pulsions qui l'attirait vers la liberté, elle profita du sommeil profond des filles du pensionnat pour se glisser à travers sa fenêtre et atterrir au pied du bâtiment le plus discrètement possible. Règle n°1 quand on faisait le mur : ne pas se faire pendre par les surveillants... Elle n'avait pas envie de tomber sur un directeur à moitié réveillé qui ne prendrait même pas le temps de lui faire la leçon puisqu'il s'en foutait bien qu'on fasse le mur à minuit passée.

    Le vent faisait s'agiter ses cheveux décoiffés dans des bourrasques violentes, glaçant ses veines et sa peau. Elle s'avait bien qu'elle aurait peut-être dû éviter de sortir en pyjama -qui n'était constitué que qu'un bête T-Shirt et d'un short- mais elle était tellement heureuse de pouvoir à nouveau poser le pied dehors qu'elle s'en moquait bien si elle clamsait d'une hypothermie en plein milieu de la cours. Au moins, elle mourrait le sourire aux lèvres. Elle marcha pendant plusieurs minutes avant que la chair de poule qui déformait sa peau ne deviennent vraiment douloureuse. Elle haussa les épaules. Si vraiment elle avait trop froid, il lui suffirait de faire cramer un arbre pour se réchauffer. Elle perdit vite le fil du temps, posant un pied nu devant l'autre, se contentant d'avancer tout droit. Elle finit même par arriver à l'entrée de l'Alice' ; le labyrinthe qui séparait les deux cours des établissements Dawel et Ifreann. Un sourire rieur se dessina sur ses lèvres. Et pourquoi pas tient ? Elle n'avait rien à faire, il n'y aurait personne à cette heure ci en plus et elle n'était clairement pas fatiguée. Elle y pénétra sans hésitation se faisant vite submergée par la végétation.

    Au moins, ici, elle était couverte -en partie- du vent et elle retrouvait son habitat favori (elle avait l'habitude de fuir par la forêt quand elle vivait en Angleterre et d'y vivre plusieurs jours). Très vite, et peut-être bien trop vite à son goût, elle finit par ne plus savoir où elle était ni d'où elle venait, la faisant rire toute seule ; car malgré ses airs de fille violente, Charly était restée une petite fille dans sa tête, et elle pourrait toujours sortir de là... En faisait cramer les buissons... Oui, elle avait un côté pyromane aussi... Elle essuya d'un coup de poignet mou la fine pellicule de sueur qui s'était formée sur son front. Son corps avait déjà cessé de suivre la cadence, c'était mauvais.

    Dans un creux un peu plus grand que les couloirs de feuilles, il y avait un banc encore trempé par la pluie. Charly sentait bien qu'elle s'affaiblissait au fur et à mesure qu'elle avançait. Elle avait beau tout faire pour combattre sa nature, les espaces froids et humides n'étaient pas fait pour elle. Elle balaya la flotte qui salissait le banc d'un coup de branche qui traînait par terre et s'allongea sur celui-ci, pantelante. Un petit peu de repos et elle pourrait repartir, hein ? Elle contempla les étoiles, les yeux mi-clos et l'avant-bras contre le front, soupirant contre sa propre bêtise.

    - Et merde...

_________________

I speak in dodgerblue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amant L. Delucas
« Élève de la classe Saturn. »
avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 08/05/2013
Feat. : Syukuri Akito [Norn9]

MessageSujet: Re: Promenade nocturne ? [PV. Amant ♥]   Jeu 16 Mai - 20:38

Mauvais temps. Certes. Mais une averse n’allait pas déranger les aventures d’Amant. Le jeune brun avait parcourut des kilomètres à pied pour rejoindre le pensionnat, autant sous la pluie que sous la neige. Et depuis qu’il vivait parmi les hommes, il restait le plus clair de son temps enfermé dedans, que ce soit dans sa chambre ou dans les salles de cours. Lui qui avait horreur de se sentir prisonnier avait commencé à prendre une mauvaise habitude.

En effet, la nuit, alors que tout le monde dormais à point fermé depuis deux bonnes heures, le jeune homme s’éclipsait de sa chambre, longeait discrètement les couloirs et évanouissait dans la nature. Il ne remontrait le bout de son nez qu’à l’aube, faisant mine de s’être levé tôt, devant parfois aller directement en classe sans avoir dormi. Cela ne l’empêchait cependant pas de recommencer la nuit venue.

Cette nuit là, ce fut la même histoire. Les couloirs étaient plongés dans l’obscurité et dans le silence, seul l’éclat de la lune passant par les fenêtres pouvait trahir le fugueur qui déambulait comme une ombre jusqu’à la sortie du pensionnat. Seulement vêtu d’un short et d’un T-shirt à manche courte, il partit en courant vers la liberté avant de sauter comme s’il allait plonger dans un bassin. On aurait pu croire qu’il allait simplement se fracasser la tête la première contre le sol mais la surprise fut que l’anatomie de son corps changea en un instant, sa peau blanche fut alors recouverte par une lisse fourrure noire et il retomba sur quatre larges pattes, tenant entre des crocs imposant les habits qu’il portait la seconde précédente. Amant n’aimait pas son corps d’homme, trouvant celui de la panthère bien plus saillant, toutes les nuits, il devenait cet impressionnant félin noir pour arpenter lieux.

Se débrouillant comme il le pouvait, de ses pattes, de ses crocs et sa langue râpeuse, il réussit tant bien que mal à nouer ses malheureux vêtements autour de son cou avant de reprendre son chemin comme si de rien était. Voir une panthère se promener avec un baluchon sur les épaules, ce n’était pas arrivé à tout le monde. L’animal se balada dans tout le pensionnat, de long en large et en travers, du moins, le coté Dawel. Il n’avait pas encore osé passait de l’autre coté du labyrinthe pour découvrir les lieux du jumeau Deane. Cette nuit, il était décidé à y jeter un coup d’œil. Son coté était désert, cela devait être identique en face, et au pire, s’il croisait quelqu’un, cela lui ferait de la compagnie. Il n’était nullement impressionné par les racontars disant que les Ifreann étaient des brutes sans pitié, il ne voyait aucune différence entre les deux partis. Lui-même, aurait très bien pu vivre dans la deuxième partie du pensionnat.

C’était donc déterminé que le brun, sous forme animale, pénétra dans le labyrinthe. Un vrai de vrai d’ailleurs. Tout se ressemblait, et avec la pluie qui n’aidait pas, Amant se retrouva très rapidement perdu. Ce n’était pas bien grave, l’averse s’arrêtait enfin, le félin s’ébroua dans un râlement bruyant avant de reprendre nonchalamment sa route. Il lui fallut un petit moment avant de trouver une allée qui s’élargissait, qu’il pensa être la sortie. Non, ce n’était qu’un passage un peu plus béant, où trônait un banc sur lequel était allongé un corps. Celui d’une fille apparemment, frissonnante. La panthère marcha doucement dans l’allée, longeant la haie servant de mur à l’opposé du banc qu’il fixait. Les prunelles de la fille étaient ouvertes, elle regardait le ciel étoilé apparemment, alors que les nuages gris avaient enfin fui. Les yeux gris et luisant sous la lune du félin fixèrent ses frères alors qu’un grondement grave et instinctif sortait de la gorge de l’animal. Dans l’obscurité de la nuit, seuls ces yeux ressortaient du noir, ainsi que les courbes du dos et des épaules de la panthère. Ce doutant qu’elle allait le voir, le brun se mit à courir dans l’allée pour disparaître dans les virages incessant du labyrinthe.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Promenade nocturne ? [PV. Amant ♥]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
« — Deane For Dream » ::  :: Alice's Labyrinth ;-
Sauter vers: