« Ifreann. Dawel. Quel clan choisirez vous ? Bienvenue au pensionnat Deane, là où les rêves ne sont qu'utopiques … ♪ »
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Deux Bloody Mary pour la sept !

Aller en bas 
AuteurMessage
Flanoir Mea'Nhag
« Élève de la classe Uranus. »
avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 10/05/2013

MessageSujet: Deux Bloody Mary pour la sept !   Ven 10 Mai - 19:58

    Un soir comme un autre dans une ville paisible.

    Un jeune homme franchit la porte du bar, non pas par la porte de devant mais par l'entrée de service, plus connu sous le nom de l'entrée des employés. Son sac de cours sur l'épaule, il arpenta les couloirs pour se retrouver dans une pièce à l'éclairage tamisé du fait de l'ampoule du plafond qui dysfonctionnait. Il ouvrit un casier portant son nom en soupirant, déposant son sac à l'intérieur. Il retira sa veste qui le gardait au chaud et enfila son uniforme de barman : un pantalon à pince noire, une chemise blanche avec des boutons de manchette puis une veste de barman pardessus. Habituellement il se devait de porter le noeud papillon, mais avec le réchauffement du au printemps qui s'installait, le patron passait outre ce petit manquement à l'uniforme.
    Le jeune homme arpenta de nouveau les couloirs et se retrouva dans le bar. Le patron derrière le bar lui fit un petit signe de la tête, lui désignant le piano. Ce soir encore, il allait devoir divertir le bar avec ses mélodies paisibles et relaxantes. Repondant d'un hochement de la tête, Flanoir traversa le bar de par en par et arriva au piano rapidement. La salle était déjà assez bondé bien que les places assises n'étaient pas remplis. Tous les clients préféraient se poser au bar plutôt que sur les fauteuils de cuir rouge. Le jeune homme fit la démarche devenue réflexe d'ouvrir le piano de concert, calé le plateau avec la tige de bois, soulever le cache du clavier et préparer son tabouret.
    Flanoir prit place sur son siège et se craqua les doigts. La même mécanique, toujours cette même mécanique qu'il faisait de plus en plus à chaque fois qu'il venait ici. Ses doigts se posèrent lentement sur le clavier, il appuya d'un geste feutré et doux afin que le son ne soit audible que de lui même. Il leva les yeux et regarda les autres musiciens qui, clope au bec, attendait son signal pour commencer à jouer. Flanoir leur fit un geste de main très précis afin que les musiciens sachent quelle mélodie il comptait jouer. Et soudain, la musique s'échappa du clavier, répondant une atmosphère paisible au sein du bar.






Dernière édition par Flanoir Mea'Nhag le Sam 11 Mai - 9:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eryne O. Saddler
« Élève de la classe Uranus. »
avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 28/04/2013
Age : 23
Feat. : IA - Vocaloid

MessageSujet: Re: Deux Bloody Mary pour la sept !   Ven 10 Mai - 21:14


Deux Bloody Mary
pour la sept
J’ai appris une autre particularié de mon pouvoir ici en jouant de ton piano par envie et je me souviens encore de la tête que tu as tirée quand je t’ai dit que c’était mon don qui me permettait de jouer aussi bien alors ne sois pas jaloux car avec ton pouvoir tu peux faire pareil le rouquin bizarre.


Ah, une soirée tranquille, que demander de plus au juste. Oz se baladait dans la ville, ne sachant pas vraiment où aller durant cette soirée de printemps. Non, le ciel commençait à s’assombrir, permettant aux premières étoiles de se montrer dans cette infinité bleue au dessus de leur tête. Elle avait enlevée son uniforme pour être vêtue d’une simple jupe, d’un haut trop grand pour elle et de bottines. Elle n’aimait pas vraiment la mode, ou alors, c’était l’inverse.

Un sac sur son épaule, elle vagabondait dans les rues dans l’espoir de trouver quelque chose d’attrayant avant le couvre-feu, avec un morceau de papier dans les mains. Ce dernier avait été tellement plié qu’il était usé un peu partout, avec des mots écrits, des phrases et d’autres paroles qui ne voulaient rien dire. Elle avait utilisée ce bout de papier toute la journée, s’ennuyant mortellement en cours.

De toute façon, ce n’était pas comme si les profs lui reprochaient quoi que ce soit. Non, elle se faisait discrète, toujours. Et embêtait sa jumelle pour les devoirs. Son intelligence devait bien servir, non ? Même s’il y avait certaine tension. Mais ça, c’était encore une autre histoire.

Elle soupira et entra dans le bar, cet endroit remplie de monde durant les dernières heures de la journée, commençant à se remplir justement en début de soirée. C’était un lieu qui vivait la nuit, avec de la musique et de l’alcool, des disputes et des baisers. Bref, c’était un bar quoi. Ce n’était pas la boîte de nuit, mais là encore, c’était un autre niveau.

Refermant la porte derrière elle, la jeune blonde s’installa au comptoir pour commander un jus de fruit sans glaçons. Le temps était frais, et elle ne voulait pas avoir encore plus froid. Regardant le barman, elle commanda finalement un café. Il avait l’air un peu étonnée, mais de toute façon, les apparences étaient souvent trompeuses.

Une mélodie commença à remplir l’ambiance, et Oz tourna la tête vers ce son agréable. Du piano, de la contrebasse, et d’autres instruments, elle n’avait pas remarquée à quel point la salle était pleine. Une fois son café prêt, elle prit la tasse et alla s’installer sur un de ces fauteuils en cuir rouge tout en regardant les musiciens jouer de leurs instruments.

Elle en avait reconnue un, et souriait en le regardant laisser ses doigts parcourir le claver d’ivoire. Croisant les jambes, elle attendait avec impatience la fin du morceau. Elle avait cette envie subite de jouer aussi, mais ne voulait aucunement l’interrompre. Non, cela ne se faisait pas.
made by pandora.




_________________
Ϟ Just lost, just alone...
Her feelings she hides her dreams she can't find she's losing her mind she's falling behind she can't find her place she's losing her faith she's falling from grace she's all over the place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flanoir Mea'Nhag
« Élève de la classe Uranus. »
avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 10/05/2013

MessageSujet: Re: Deux Bloody Mary pour la sept !   Sam 11 Mai - 9:19

    Ses doigts fins tapèrent le clavier avec aisance et grâce. Le piano était l'une des rares choses qui n'avait jamais réellement posé de problèmes au jeune homme. Sa malchance n'avait aucun pouvoir sur son talent, qu'elle pourrait l'empêcher de l'utiliser comme par exemple des mains broyés ou un piano explosé. Il pianota son petit air de blues, incitant le public à se détendre et à consommer dans la joie et l'allégresse. Emporté par sa mélodie, il fit une légère danse sur son tabouret, faisant des remous avec son buste tandis que ses bras glissaient avec volupté pour chercher les notes haut perchées.
    Mais sa transe prit fin bien rapidement, une fois son quart d'heure de mélodie terminé, il quitta son tabouret pour se tourner cette fois-ci vers la clientèle en s'inclinant. Il se croyait imprésario, faisant un récital envoûtant devant une salle comble mais la dure réalité ne lui échappait jamais. Il savait très bien que les clients se moquaient bien d'un garçon aux mains habiles, aucun applaudissement ne l'attendait ce soir non plus. Il poussa un léger soupir, las de voir une assistance si peu aimable et traversa le bar dans l'autre sens.
    Flanoir souleva la plaque de bois sur le bar et se posta derrière le comptoir, renfermant derrière lui au passage. Il attrape son shaker et un torchon qu'il déposa sur son épaule et commença à préparer moult concoction alcoolisé : Bloody Mary, Tequila Sunrise, Alexander, etc. D'un geste habile et acrobatique, il se mit à jongler avec les bouteilles, versant la juste quantité qu'il fallait de chaque bouteille au moment où il le fallait puis agitait le tout avec son shaker avant de le verser dans un verre, accompagné parfois d'une rondelle de citron ou de fruit.
    Le patron vint le voir tandis qu'il servait un client avec mélancolie. Il lui désigna une table de la salle où une jeune femme avait prit résidence dans un fauteuil. Son plateau sous le bras, il traversa le comptoir et se dirigea vers la table avant de se rendre compte que la demoiselle en question était Eryne ! Surprit de la voir de nouveau dans ce bar, Flanoir se dirigea lentement vers elle en arborant un sourire. Il n'avait pas oublié qu'elle avait fait dont d'un talent exceptionnel au piano, donnant l'impression à la salle que jouer du piano n'était pas si difficile que ça finalement.


    - Eryne, quel bon vent t'amène ici ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eryne O. Saddler
« Élève de la classe Uranus. »
avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 28/04/2013
Age : 23
Feat. : IA - Vocaloid

MessageSujet: Re: Deux Bloody Mary pour la sept !   Sam 11 Mai - 10:31


Deux Bloody Mary
pour la sept
J’ai appris une autre particularié de mon pouvoir ici en jouant de ton piano par envie et je me souviens encore de la tête que tu as tirée quand je t’ai dit que c’était mon don qui me permettait de jouer aussi bien alors ne sois pas jaloux car avec ton pouvoir tu peux faire pareil le rouquin bizarre.


Elle soupira quand il vint l’aborder. Elle n’aimait pas qu’on l’appelle par son prénom, elle préférait de loin qu’on l’interpelle par un « Oz ». Après tout, elle s’était faite surnommée ainsi non ?

« Appelle-moi Oz. »

Elle se redressa sur son siège dont elle avait été affalée quelques minutes plus tôt, et le regarda. Elle était tombée sur lui par hasard, un jour ressemblant à celui-ci, alors qu’elle s’ennuyait et ne savait pas où aller. Et comme ce jour, elle voulait jouer du piano sans vraiment savoir en jouer, laissant encore ses doigts faire le travail à la place de sa tête.

Quelle utilité il avait ce pouvoir, franchement. M’enfin, comparé à ça, elle ne se montrait pas très maligne sur d’autres coups.

« Je suis ici parce que je ne savais pas vraiment quoi faire, j’ai ouvert une porte au pif et il s’est avérée que c’était celle du bar. »

Comme quoi, le hasard faisait bien les choses. Ses yeux bleus se posèrent alors sur les musiciens, qui eux continuaient de jouer tranquillement leurs morceaux, puis elle s’étira en baillant. Quelle dormeuse, sérieusement. Mais c’était tellement bon de dormir.

Elle passa une main dans ses longs cheveux rosés, et fixa à nouveau le jeune homme.

« Et j’aimerais bien un pain au chocolat si possible. Enfin je sais pas s’il y en a dans un bar, mais vous avez des trucs à manger non ? J’ai faim. »

Ce qui était vrai. Son ventre commençait à montrer son existence, et quand elle y pensait, cela faisait bien plus de six heures qu’elle n’avait pas engloutie quelque chose. Elle se demandait si un pain au chocolat allait suffire, et elle fronça les sourcils. Non, certainement pas.

« Au pire, donne-moi un sandwich. N’importe lequel. Ah, et après je voudrais jouer du piano. »

Elle avait un drôle de sourire. Non, pas de « je souhaiterais » ou « j’aimerais ». Non, la jeune fille exigeait. Elle voulait tout de suite. Parce qu’elle était capricieuse, et que rien ne pourrait la faire changer. Ou si peut-être.

Mais pas maintenant.
made by pandora.




_________________
Ϟ Just lost, just alone...
Her feelings she hides her dreams she can't find she's losing her mind she's falling behind she can't find her place she's losing her faith she's falling from grace she's all over the place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flanoir Mea'Nhag
« Élève de la classe Uranus. »
avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 10/05/2013

MessageSujet: Re: Deux Bloody Mary pour la sept !   Sam 11 Mai - 20:24

    La jeune femme proposa au Dawel de l'appeler par son surnom "Oz". Peut être était-ce un clin d'oeil au célébrissime film Le Magicien d'Oz. Mais Flanoir ne comprenait pas l'origine de ce surnom. Ni son nom et prénom ne contenait de "Oz" ou de son y ressemblant. A moins qu'il ne se soit trompé et qu'elle ait voulu dire "ose", mais dans ce cas là, le surnom devenait bien moins crédible. Eryne répondit à son interrogation en feignant sa joie et en soupirant. Elle lui disait n'être ici que par un concours de circonstances, uniquement de par sa simple envie. Pourquoi pas après tout. Flanoir n'en demanda pas plus, ce n'était pas son genre de demander dix mille question pour savoir qui fait quoi comment où et pour qui.
    Pour autant, Flanoir se demandait bien ce qui se passait dans la tête de la jeune femme. Elle ne semblait pas très farouche, sûrement la fatigue accumulé après une longue journée d'étude. Elle s'étira sous ses yeux en baillant, pas très classe, mais totalement naturel. Il n'y avait pas plus grande preuve de franchise et de sincérité que de prouver son ennuie lors d'une discussion avec quelqu'un.


    « Et j’aimerais bien un pain au chocolat si possible. Enfin je sais pas s’il y en a dans un bar, mais vous avez des trucs à manger non ? J’ai faim. Au pire, donne-moi un sandwich. N’importe lequel. Ah, et après je voudrais jouer du piano. »

    - Je t'apporte ça tout de suite

    D'un petit signe de tête, il s'inclina comme le protocole l'exigeait et parti en cuisine passer sa commande. Ce bar ne faisait pas vraiment restaurant mais ils avaient les moyens de répondre à des besoins basiques. N'étant pas un bar quatre étoiles, les clients ne s'attendaient pas à des repas de luxe avec une belle présentation. Le cuisinier du restaurant, un grand gaillard à la chevelure grisonnante mais au visage jeune, lui fit signe pour qu'il l'aide dans la préparation des repas. Ce n'était pas la première fois que Flanoir s'occupait aussi de la cuisine. Bien que barman, son passé lui avait donné l'expérience en de nombreux domaine, et savait donc se rendre utile en toute situation. Mais pour autant, la cuisine appartient à son cuisiner comme un bateau à son commandant. Lorsque Flanoir aidait en cuisine, il n'avait le droit de toucher qu'à la préparation et non la cuisson.
    Une fois le chef satisfait, Flanoir retourna à son bar et se remit à servir des clients affalés sur le comptoir du bar. Il empoigna le torchon dans sa main et fit un brin de causette avec les habitués du bar tout en essuyant des verres délaissés dans le lavabo. Il lança un regard à Eryne, lui faisant signe de patienter un peu le temps que le cuisinier fasse son travail. En attendant, Flanoir attrapa plusieurs bouteille de jus de fruit et jongla avec avant de les verser dans son shaker. Il versa un tiers de jus d'ananas, un autre de mange et un dernier de banane. Il ajouta à sa préparation quelques glaçons et agita son shaker avant de verser le tout dans un verre contenant une paille.
    La commande arriva peu de temps après : des oeufs aux plats et des tranches de bacon, un plat typiquement américain qui rappelait de bon souvenir au jeune homme. Il déposa le tout sur son plateau et traversa le bar pour rejoindre Eryne.


    - Tiens, des oeufs au plats avec bacon pour te remplir le ventre.

    Il déposa l'assiette fumante sous le nez de la jeune femme, dégageant un doux fumet de viande alléchant. Il déposa des couverts aux côtés de l'assiette et finit par déposer le cocktail qu'il venait de préparer quelques minutes auparavant sur la table noir d'ébène. Il posa son plateau sur un bord de la table et prit place sur la chaise en face de celle d'Eryne

    - Fleur d'amour : non alcoolisé, frais et fait qu'avec des jus de fruits. Offert par la maison.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eryne O. Saddler
« Élève de la classe Uranus. »
avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 28/04/2013
Age : 23
Feat. : IA - Vocaloid

MessageSujet: Re: Deux Bloody Mary pour la sept !   Mar 14 Mai - 19:08


Deux Bloody Mary
pour la sept
J’ai appris une autre particularié de mon pouvoir ici en jouant de ton piano par envie et je me souviens encore de la tête que tu as tirée quand je t’ai dit que c’était mon don qui me permettait de jouer aussi bien alors ne sois pas jaloux car avec ton pouvoir tu peux faire pareil le rouquin bizarre.


Il repartit après que la jeune fille lui précisa sa commande, et elle s’affala sur le fauteuil dans lequel elle était assise. Elle n’aimait pas attendre, c’était connue, sauf que là, elle n’avait pas vraiment le choix. Après tout, la cuisine c’était un peu comme le jardinage. Il fallait patienter le temps que la plante grandisse jusqu’à ce qu’elle soit apte à être utilisée. Dans ce cas, il fallait attendre que le plat cuise pour être succulent.

Elle soupira et s’étira en regardant autour d’elle, n’ayant rien d’autre à faire de toute façon. Elle n’aimait pas rester immobile et calme, cela ne lui ressemblait pas. Non, cela ne lui ressemblait plus. Une mine sombre apparut sur son visage, tandis qu’elle mit une main sur ce dernier pour le cacher. Non, il ne fallait plus penser au passé.

Une odeur lui fit relever la tête, tandis que son regard se posa sur un cendrier sur la table d’à côté. Elle allait faire une remarque désobligeante mais se retint au dernier moment. Elle n’était pas non plus chez elle, donc bon, les remarques, il fallait savoir les contenir. Oz n’aimait pas les cigarettes, elle n’aimait pas ces gens qui fumaient et qui détruisaient leur santé avec des trucs qui puaient autant. Mais bon, après c’était peut-être ça qui faisait qu’ils étaient aussi accros.

Aller savoir.

Flanoir finit par revenir avec une assiette dont l’odeur était beaucoup plus agréable que celle de la cigarette. Oui, c’était un œuf avec du bacon. Parfait. Un sourire apparut sur les lèvres de la jeune fille tandis qu’il désigna une boisson offert par la maison. Fleur d’amour ? Pourquoi pas. Cela n’avait pas l’air mauvais en plus.

« Pas mal le nom de la boisson. Et il n’y a pas d’alcool… Ok. »

Elle prit le verre et le sirota tranquillement, la paille dans la bouche. Une gorgée, puis une autre… Puis encore une autre. Oui, c’était très bon. Elle posa la boisson et frissonna. Ah le froid…

« C’est vraiment pas mauvais en tout cas ta fleur d’amour ! Et le plat a l’air aussi délicieux… »

Et oui, c’était ça de ne pas avoir mangée de la journée. Ou presque. Elle attaqua le plat et ne put s’empêcher d’avoir une mine satisfaite. Oui, vraiment bon. Elle allait revenir plus souvent, c’était clair. Enfin, si ce n’était pas cher.

« Merci. C’est vraiment bon. Et après on pourra jouer du piano ? Je veux apprendre à lire les notes. J’ai jamais été très douée en musique, enfin, pour les notes en tout cas. «

Parce que l’intello c’était sa sœur, pas elle. Non, Oz était les mains, sa sœur le cerveau, et son frère la force. Rien de bien compliquer, n’est-ce pas ?
made by pandora.





_________________
Ϟ Just lost, just alone...
Her feelings she hides her dreams she can't find she's losing her mind she's falling behind she can't find her place she's losing her faith she's falling from grace she's all over the place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Deux Bloody Mary pour la sept !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Deux Bloody Mary pour la sept !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Mission D] - Nous deux, c'est pour la vie !
» Bloody Mary
» Un deux trois quatre cinq six sept... Québec !
» Le mot pour rire
» Deux petites mignonnes pour la journée....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
« — Deane For Dream » ::  :: Le Bar et Café;-
Sauter vers: