AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



« Ifreann. Dawel. Quel clan choisirez vous ? Bienvenue au pensionnat Deane, là où les rêves ne sont qu'utopiques … ♪ »
 

Partagez | 
 

 Jusqu'à ce que le jour nous sépare [PV Galina]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Osahar Seth
« Élève de la classe Pluto. »
avatar

Messages : 31
Date d'inscription : 19/04/2013

MessageSujet: Jusqu'à ce que le jour nous sépare [PV Galina]   Mar 30 Avr - 19:59





♪ Une lune & Une rencontre

Whisperer Forest

Qui était-elle ? Cette jeune demoiselle qui se baladait si tard en forêt ? Osahar ne la connaissait pas, cependant, cela ne l’arrêterait pas pour tenter de faire une blague à cette douce enfant. Zigzaguant sous forme brumeuse au sol, sur la terre meuble de la forêt, il essayait de se faire discret, tout du moins, suffisamment pour ne pas attirer l’attention de la dame dans un premier temps. L’égyptien était d’abord venu dans ces bois pour observer les animaux nocturnes dans leur habitat naturel, d’une curiosité sans égal, Osahar avait décidé d’aller à la rencontre des bêtes de ces bois. Le garçon avait d’ailleurs bien tenté de se déplacer naturellement, en évitant d’user de son don, cependant, les branches des arbres semblaient littéralement l’enlacer pour mieux le déchiqueter et le griffer avec les branches acérées. C’est un peu par nécessité qu’il avait donc adopté un moyen de transport plus vaporeux.


Elle était passé quelques minutes auparavant, et sans le voir, lui l’avait vu sûrement à cause de son apparence brumeuse, elle lui avait même marché dessus. Avec un intérêt particulier, il s’était engagé à sa poursuite, la jeune femme marchait plutôt rapidement et il avait même failli la perdre plus d’une fois. Bientôt, il ne la voyait plus du tout, déçu, Osahar rebroussa chemin. Enfin, il essaya tout du moins, impossible de retrouver ses pas pour la simple et bonne raison qu’il n’avait laisser aucune trace de son passage et l’autre à la démarche féline n’en avait pas faite non plus.


Osahar erra une bonne demi-heure dans la forêt, bientôt, il retrouvait le passage du sentier, et avec un soulagement inespéré, il reprit sa route. Quand il reprit forme humaine, une demoiselle le heurta de plein fouet dans le dos, si bien qu’il en tomba à la renverse. Un peu sonné, il n’eut pas une réaction instantanée, il se releva incessamment tant bien que mal. Il dépoussiéra sa tenue blanche, il décrocha les quelques brindilles qui s’était accrochées à lui dans le feu de l’action et il observa quelques tâches de terre, ce n’était pas un gros dilemme, de toute façon, il faudrait bien relaver cette tenue un moment ou à un autre, alors il n’était pas à ça près.


Doucement, il prit la peine de contempler la demoiselle, quelle ne fut pas sa surprise. Mais c’était bien ! La jeune femme au regard aussi bleu que sa chevelure semblait un peu stupéfaite elle aussi, et cette pleine lune ne lui donnait certainement pas meilleure mine, mais à part à un vampire peut-être, elle ne donnerait bonne mine à personne.

« Et bien ! Désolé, je ne vous avez pas vu. »


Osahar avait bien conscience que ce n’était pas à lui de dire cela, cependant, après tout, c’était lui qui s’était intercalé sur le chemin de la demoiselle à la dernière minute, juste avant sa transformation.


CODE BY SWEETIEBAY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Galina Artemis
« Élève de la classe Mars. »
avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 16/04/2013
Age : 18
Feat. : Hatsune Miku

MessageSujet: Re: Jusqu'à ce que le jour nous sépare [PV Galina]   Mer 15 Mai - 16:48

J'étais seule, dehors. Seule à écouter le bruit du vent dans les arbres. Seule à tenter de surprendre un quelconque animal sauvage. Enfin, du moins, je croyais êtrte seule...

Depuis un bon bout de temps, j'étais assise sur l'un des nombreux appuis de fenêtre. Fenêtre... Plutôt d'immenses baies vitrées. Je me demandais dans quel endroit j'avais réellement atterris depuis que j'avais quitté la rue et la forêt qui m'avaient servi d'abris. Devant ces vitres parfaites, je repensais à ma vie d'avant. Ma vie perdue depuis bien longtemps. La vie que je vivais entourée de mes parents. Chose finie depuis plus de dix ans... A travers ces "murs" translucides, j'admirais la lune. Un astre qui ne m'avait jamais semblé aussi magnifique. Ronde à la perfection, pâle, et somptueusement brillante. Une vague monta en moi. Une vague de tristesse, la pensée de mes parents, et, en même temps, une vague qui m"ordonnait de sortir et d'aller rattraper la lumière que j'admirais...

Je sortis en courant dans la forêt. Les arbres me paraissaient un peu plus grands à chacun de mes pas, les ronces s'accrochaient à mes pieds comme des pièges, et la lune qui me défiait de plus en plus en s'éloignant au fur et à mesure que j'avançais. Au bout d'une bonne vingtaine de minutes, j'avais arrêté de courir. Je ne savais pas si j'étais essoufflée ou si j'étais juste blasée par ma course. Et, après tout, je m'en fichais pas mal. J'estimais de toute façon que je faisais ces efforts pour rien. La lune était, de toute manière, insaisissable, et le temps avait l'air de changer. Le vent soufflait plus forrt et la brume se levait. Je n'avais aucune raison de continuer cette aventure dans la forêt, si ce n'était pour le simple plaisir de repenser à mes parents, à leur merveilleuse demeure,... Je pris ma forme féline. Dans l'obscurité qui commençait à se faire, seuls mes yeux se voyaient. Reflétant le moindre mouvement, la moindre tache de clarté, leur éclat d'un bleu presque transparent aurait glacé le sang de n'importe quel bête sauvage rôdant dans les parages. J'avais repris le chemin du pensionnat. Je ne demandais pas mieux que de rentrer dans le dortoir et me laisser tomber dans mon lit. J'avançais doucement, sans émettre le plus petit bruit sur le sol froid de la forêt. La brume s'enmêlait de temps à autre dans mes pattes pour filer loin la seconde d'après. Tout ce qui se passait autour de moi m'importait bien peu. Je n'y faisais pas attention. Je voulais juste rentrer.

Arrivée à proximité de l'entrée du pensionnat, je repris ma forme normale. Mon pouvoir n'étais plus obligé d'être un secret, mais l'habitude que j'avais prise en vivant dans les rues ne m'avait pas encore quittée. Je m'approchai de l'entrée. Mais, au moment où j'allais enfin la franchir, je heurtai quelqu'un. Je relevai les yeux, légèrement bousculée. je vis alors le jeune homme qui me faisait face. Je prit quelques secondes pour l'admirer. Le ton basané, tout à fait mon inverse, une tunique pâle -on ne pouvait plus dire blanche, en raison des traces de terre qui la jonchaient-, un peu plus grand que moi, il devait avoir un peu plus de 18 ans, et un air souriant, bien que son visage n'aie rien de quelqu'un de particulièrement heureux. Il n'avait toutefois pas l'air en colère, contrairement à certaines autres personnes... Il me regarda. Il venait aussi de m'observer, de toute évidence.

- Et bien ! Désolé, je ne vous avez pas vu.

Je fus surprise. Il s'excusait ? Pourquoi ? JE venais de le heurter. Pas l'inverse. Enfin,... Je ne comprenais toutefois pas comment il était apparu devant moi... Je rougis, gênée de le voir me demander pardon. J'avais l'impression de l'y obliger sans aucune raison. Je détournai légèrement les yeux.

- Non... ce n'est rien. C'est moi qui n'ai pas fait attention. Je... Ce n'est pas nécessaire de me vouvoyer.

je me demandais bien pourquoi il avait fait ça. Me vouvoyer. Personne ne me vouvoyait jamais. Encore moins les gens plus âgés que moi. C'était une première dans ma vie. Et, contrairement à ce que j'aurais pensé, ce n'était pas vraiment plaisant à mon goût. Mais je ne le prenais pas vraiment mal non plus... J'étais assez gênée, ça, oui.

_________________
Qui c'est la petite panthère adorable ?
Fais gaffe à ce que tu dis ! Tu pourrais tomber sur plus féroce que tu crois...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelegendofsenewa.forumgratuit.be
 
Jusqu'à ce que le jour nous sépare [PV Galina]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jusqu'à ce que la vie nous sépare...
» Il n'y a qu'une frontière qui nous sépare ♣ avec James Stuart
» Jusqu'à ce que la mort nous sépare [Terminé]
» Jusqu'à ce que la mort nous sépare [Pv Nyssa ♥]
» Jusqu'à ce que la mort nous sépare. [ rang balek ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
« — Deane For Dream » ::  :: Whisperer Forest ;-
Sauter vers: