« Ifreann. Dawel. Quel clan choisirez vous ? Bienvenue au pensionnat Deane, là où les rêves ne sont qu'utopiques … ♪ »
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [ INSÉREZ UN TITRE ICI ]

Aller en bas 
AuteurMessage
Aëricka Prokofiev

avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 02/03/2013
Feat. : Kiki from Kiki's Delivery Service

MessageSujet: [ INSÉREZ UN TITRE ICI ]   Sam 2 Mar - 17:47

Aëricka Prokofiev

❝ Destinée: justification du tyran pour ses crimes, excuse de l'imbécile pour ses échecs. ❞



    SURNOM : Erika;, Rika; Gamine
    AGE REEL : 137 ans
    AGE D'APPARENCE : Pas plus d'une dizaine d'années
    PAYS D'ORIGINE : Tirana, Albanie
    NÉ(E) LE : 12 juin 1876
    STATUT : Professeur
    GROUPE : Personnel
    CLASSE OU MATIÈRE : Littérature; assure pour les classes Uranus, Neptune et Pluto le cours « Mythes, Légendes et Folklores à travers les âges »
    RACE : Vampire



Physique
TAILLE : 134 cm
POIDS : 35kg
CHEVEUX : noirs jais; coupés en un carré court impeccable; frange au dessus des yeux; toujours retenus par un ruban rouge
YEUX : ronds comme ceux des enfants ; plus noirs que noirs
TROUBLE PHYSIQUE : garde les traces de la morsures qui l'a transformé dans le creux de son cou
SIGNE DISTINCTIF : porte toujours une petite croix en bronze en pendentif


Mental
ORIENTATION SEXUELLE : frigide ; son apparence d'enfant repousse souvent les hommes comme les femmes
QUALITÉS : érudite ; pédagogue ; patiente ; posée ; raisonnable ; élégante
DÉFAUTS : cynique ; intransigeante ; rancunière ; perfectionniste ; orgueilleuse ; sèche
GOÛTS : apprécie particulièrement le sang des animaux à écailles ; mange parfois des pommes dont elle aime la consistance ; écoute de la musique classique et du jazz américain ; porte souvent du noir ; préfère les robes ; s'habille simplement ; adore lire ; a une préférence pour la littérature russe et anglaise ; aime la peinture des impressionnistes ; apprécie les jours de pluie et de neige ; dort toujours la fenêtre ouverte
RÊVE(S) : grandir ; pouvoir sortir en plein soleil ; refaire le tour du monde ; s'installer en Albanie ; écrire un livre
CRAINTE(S) : finir toute seule ; devoir arrêter d'enseigner ; mourir
AUTRE : parle sept langues couramment en plus de l'albanais, sa langue maternelle : l'anglais, le russe, l'italien, l'allemand, le coréen, le chinois et l'espagnol.


Mon passé
Tu es née en 1876. C'était une autre époque, un autre temps. Aujourd'hui, il te semble si loin, si différent. De cette vie « d'Avant », tu ne te souviens pas de grands choses. Le temps, cruel, a tôt fait d'effacer de ta mémoire ces quelques années d'humanités, de les balayer. Comme si, finalement, elles n'avaient eues aucune importance. Peut-être était-ce le cas ?
Ce dont tu te souviens, c'étaient que tes parents, tes innombrables frères et soeurs et toi, vous viviez une vie frugale, une vie de gens modestes, la vie qu'avait en ce temps tout les travailleurs de la terre. Tu te rappelles les journées trop longues, cette misère insidieuse, les nuits trop froides. Malgré tout, tu te souviens que vous étiez heureux, qu'il vous arrivait souvent de rire, simplement parce que vous étiez ensemble. Du reste, tu ne gardes que des bribes éparses, des morceaux de rien qui ont perdus de leurs sens.

C'était durant l'hiver 1887. Tu n'avais connu d'hivers plus rudes que celui de cette année là. Est-ce vrai, ou est-ce seulement parce que tu conserves de celui-ci un souvenir plus intense que des autres ? L'homme qui te transforma était grand, émacié, à la peau plus froide que la neige qui tombait du ciel cette nuit-là. Il ne paraissait pas méchant, juste désespéré par cette vie qui ne finissait plus, cherchant sans doute à tromper pitoyablement l'ennui. Il fut un temps où tu étais pleine de colère contre ce monstre, ce faux humain qui avait pris ta vie entière pour se divertir. Aujourd'hui, tu comprends cet alanguissement qui touche inévitablement tout ceux de ta race, cet effroi de ne jamais voir sa vie finir. Tu souffres du même mal que celui qui t'as causé tant de chagrin après tout.
Quand il s'était approché de toi, tu n'avais pas eu peur. Tu te dis aujourd'hui que tu aurais peut-être du. Mais dans l'esprit de l'enfant que tu étais, l'homme qui te faisais face ne pouvait pas te faire de mal car il avait cet air doux et ces yeux remplis par la souffrance. Tu t'étais avancée vers lui, en idiote. Quand il t'avait mordu, ça ne t'avait presque pas fait souffrir. Tu en connais d'autres qui avait hurlé et imploré les cieux. Pour toi, cela avait été aussi léger que s'il t'avait embrassé dans le creux du cou. Et après le baiser, tu t'étais écroulé sur le sol gelé, comme une poupée de chiffon vulnérable.
A ton réveil, tu étais seule. Il s'était sans doute enfui, t'abandonnant dans la neige comme s'il avait honte de ce qu'il avait fait. Toi, tu étais devenue quelqu'un d'autre. Quelque chose d'autre. Tes sens étaient accrus. Tu n'entendais plus ton coeur battre dans ta poitrine.Ta peau était plus blanche qu'auparavant. Un temps, tu avais cru que, peut-être, tu étais morte. Mais c'était impossible. Tu n'étais pas au Paradis, ou en Enfer. Tu étais toujours sur Terre, allongée dans la même neige que tu foulais gaiement quelques heures plus tôt. Alors, que t'arrivais t-il ? Et cette soif qui te brûlait la gorge, qui te donnait l'impression de mourir doucement...

Nous sommes en 1962. Que de temps a passé depuis cette nuit dans la neige albanaise où ta vie d'humaine avait prise fin ! Le temps... Pour toi, il a cessé d'être. Le temps passe et glisse sur toi sans t'atteindre. Tu es devenue une créature hors de son emprise, une créature du passé, du présent et du futur. Durant ces soixante quinze ans, tu as regardé le monde évolué. Tu as traversé des époques, des décennies. Tu as observé les Humains faire des erreurs, s'entre-déchirer. Tu as assisté, en spectatrice passive, aux crises, aux guerres, aux conflits. Tu as aussi suivi leurs découvertes, éblouie par le progrès technologique que les mortels arrivaient à mettre en place. Tu as passé ces soixante quinze à les fuir, d'ailleurs, ces mortels, essayant d'éviter de se céder à la tentation de se nourrir de leur sang, comme tu l'avais fait tout au long de tes premières années. Tu ne souhaitais pas tuer pour ton plaisir, au risque de répéter ta propre tragédie un jour d'ennui profond. Pendant tout ce temps, enfin, tu as beaucoup appris. Tu as voyagé à travers le monde et découvert de nombreux pays et autant de langues, croyances, cultures, légendes et histoires que tu as voulu apprendre. Ton temps, désormais infini, tu l'as tué dans des bibliothèques aux quatre coins du monde, emmagasinant le savoir de toute l'espèce humaine, comme ça, pour t'occuper. Tu as lu également, tu t'es trouvé une passion pour les livres, pour les mots, pour les discours, pour les pièces de théâtres, pour les monologues ; un amour de la phrase bien tournée et de la réplique cinglante. Nous pourrions dire qu'en moins d'un siècle, tu t'es extraite de ta misère natale et tu t'es transformée en érudite, en savante. Et tu aimes cela, n'est ce pas ? Tu en tires de l'orgueil, de la fierté quand tu imagines de quoi tu es sortie. Parfois, tu es même prête à oublier la souffrance d'être immortelle, d'avoir du regarder ta famille et tout les gens qui avaient un jour comptés pour toi mourir quand tu la compare à la jouissance que donnes l'intelligence.

2012. Ce n'était que l'année dernière et cela semble déjà si loin. Tu as accepté un poste de professeure à l’institut Deane. Tu ne sais pas trop pourquoi. Peut-être était-ce pour cesser de s'ennuyer ? Pour cesser d'être seule ? Parce que tu ne savais que faire de ton savoir encyclopédique ? Parce qu'avec une vie éternelle, peu t'importe de gâcher quelques années à te dévouer à une bande de morveux ingrats ? Sans doute était-ce pour toutes ses raisons et puis pour tout un tas d'autres, encore inavouées. Une chose était sûre néanmoins: tu ne t'ennuyais pas au pensionnat Deane, trop occuper à suivre joyeusement la bataille qui y faisait rage. Cela te fascines de voir ainsi se déchirer le bien et le mal, sans raison valable. Tu te retrouves donc ici, à dispenser ton savoir avec parcimonie, à vivre cette vie calme au milieu de ce bordel.



    PRÉNOM/PSEUDO : Epsylonn
    AGE : 15 ans, bientôt 16 o/
    COMMENT T'AS DÉCOUVERT LE FORUM ? : C'est Orphan qui m'a donné le lien ♥
    T'AS UNE PROPOSITION L'ARTISTE ? : Là tout de suite, aucune. C'est plutôt bon signe non ? :3
    C'EST QUI SUR TON AVATAR ? : Kiki de Kiki's Delivery Service
    CHOCOLAT OU VANILLE ? : FRAAAMBOISE ! 8D
    TU RP DEPUIS COMBIEN DE TEMPS ? : Humpf. J'ai commencé il y a 3,4 ans je pense.




Dernière édition par Aëricka Prokofiev le Dim 3 Mar - 9:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aëricka Prokofiev

avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 02/03/2013
Feat. : Kiki from Kiki's Delivery Service

MessageSujet: Re: [ INSÉREZ UN TITRE ICI ]   Sam 2 Mar - 20:36

Finito o/
N'hésitez pas à signaler les fautes trop nombreuses ou less tournures de phrases hasardeuses What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezechiel S. Sullivan
Administrateur. Wouaf ! ♥
avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 08/11/2012
Feat. : Izac [Unlight]

MessageSujet: Re: [ INSÉREZ UN TITRE ICI ]   Sam 2 Mar - 22:22

BIENVENUE AËRICKA PRO...PROKO... MACHIN.


Quel nom compliqué /o/
Bienvenue à toi petite vampirette toute chou -issue de Kiki's Delivery Service que j'ai vu au moins une bonne 10 aine de fois- Bref. J'adore ta manière d'écrire ton histoire, ton perso est tout chou et je craque. Que dire de plus si ce n'est: validée !
Je t'invite à aller faire liens et portable ! Je t'aime déjà *o* Wouaf ♥ !




Swan qui se dessine ... Aïe ! XD

Bienvenue. Wouaf !


_________________



art by metalguppy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aëricka Prokofiev

avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 02/03/2013
Feat. : Kiki from Kiki's Delivery Service

MessageSujet: Re: [ INSÉREZ UN TITRE ICI ]   Dim 3 Mar - 9:51

Merci ♥
Je t'aime déjà aussi, les compliments me font plaisir /o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orphan Deane
Fondateur. Directeur des Ifreanns.
avatar

Messages : 335
Date d'inscription : 08/11/2012
Feat. : Hibari Kyoya de KHR.

MessageSujet: Re: [ INSÉREZ UN TITRE ICI ]   Dim 3 Mar - 10:37

Excellente fiche, j'en attendais pas moins de toi de toute façon ! ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aëricka Prokofiev

avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 02/03/2013
Feat. : Kiki from Kiki's Delivery Service

MessageSujet: Re: [ INSÉREZ UN TITRE ICI ]   Dim 3 Mar - 11:07

Oh merci ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [ INSÉREZ UN TITRE ICI ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[ INSÉREZ UN TITRE ICI ]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» de L'insécurité en Haiti ou Insécurité provoquée ?
» évaluation comparée des facteurs de l’insécurité
» Ce type d'insécurité pourrait être l’œuvre d’un groupe ...
» Comment interpéter la montée de l'insécurité en Haiti ?
» souvenir du passé....(libre)(pas d idée de titre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
« — Deane For Dream » ::  :: Dossiers scolaires ; :: Dossiers acceptés-
Sauter vers: