AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



« Ifreann. Dawel. Quel clan choisirez vous ? Bienvenue au pensionnat Deane, là où les rêves ne sont qu'utopiques … ♪ »
 

Partagez | 
 

 ❝ One day Baby, we'll be old. [PV Seth ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Laëstiel C. Onaë
Peste au grand cœur, masochiste et droguée à la Seth-attitude. ♥
avatar

Messages : 185
Date d'inscription : 30/11/2012
Feat. : Souryuu Asuka Langley de Neon Genesis Evangelion.

MessageSujet: ❝ One day Baby, we'll be old. [PV Seth ♥]   Mar 12 Fév - 20:49

❝ One day Baby, we'll be old. And think of all the stories we could have told.



La solitude. Elle se sentait terriblement seule, regardant son portable avec dépitude, aucun message. Pas d'amis. Pas de compassion. De la pitié hypocrite. C'était minable. La jeune fille était totalement perdue ces derniers temps. Déprimée, peu souriante. Elle soupirait chaque minute, inlassablement. Encore plus renfermée sur elle même, elle n'approchait personne. En tout cas, ce n'était vraiment pas la période. Entre le râteau qu'elle avait prit plus les mauvaises notes en cours, la jeune fille se demandait si c'était le destin qui s'acharnait contre elle. Elle n'en pouvait plus de sa malchance continue. Pourquoi personne ne daignait l'aimer pour qui elle est et non ce qu'elle est ? Ce n'était pas compliqué voyons.

La décrépitude. Elle tombait. Dans un gouffre sans fin. Comme Alice dans le terrier du lapin. Laëstiel perdait peu à peu le goût à la vie. Or, connaissant parfaitement la créature, je peux affirmer que ce n'est que par période. Dans quelques mois, voir quelques semaines elle serait de nouveau jouasse, gardant tout de même ce goût amer dans la bouche. Laëstiel aime Seth. Ça se conjugue au présent et elle n'arrivait pas à l'envisager au passé. Machouillant son stylo en regardant le ciel par la fenêtre, la jeune fille réfléchissait à tout ça. Sa déclaration tout ça, les textos échangés avec Seth, et tout ce qui s'en suit. « Tu me dégoûte. » Cette dernière réplique demeurait gravé dans sa tête.

L'incertitude. La demoiselle était à la bibliothèque, travaillant avec acharnement sur son devoir de mathématiques. Le nez collé sur la feuille, elle ne comprenait absolument rien et à la limite de s'arracher les cheveux, elle jeta son crayon sur la table, poussant un râlement d'agacement et d'impatience. Relevant le menton elle observait alors un oiseau posé sur une branche, à travers la vitre de la fenêtre. Puis trouvant cela presque niais de fixer un piaf qui chante sur un arbre, elle attrapa son portable et regarda son fond d'écran en rougissant : Seth. Ok, elle pouvait aller se pendre. Elle était juste pitoyable. Puis Laëstiel tourna la tête pour observer d'autres gens qui travaillaient. Tous le monde était silencieux.

Mauvaise attitude. Rien qu'en pensant à lui, le voilà qui déboulait dans la bibliothèque. Cela faisait un moment qu'ils ne s'étaient pas parlé. Elle n'avait jamais répondu à son sms. Tant pis, elle avait trop mal. C'était une fille au coeur brisé, fuck le reste. Puis, elle réalisa une chose, soudainement, en le fixant posté à l'entrée. … Qu'est-ce qu'il faisait ici ?! Elle se leva alors de sa chaise d'un bon, provocant un fracas épouvantable et parti se cacher dans les rayons de livres. C'était débile, parce qu'elle était aussi discrète qu'un éléphant chez un marchand de verre. La jolie rousse paniquait totalement. Elle ne voulait pas le voir, elle ne voulait pas qu'il lui parle. C'était trop gênant, c'était pathétique. Il allait encore se moquer, et Laë avait besoin de tout sauf de ça en tout cas. « Putain, putain, putaiiiin. »

_________________
I've sent my heart away. Like heroes in the rain.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seth Ackerley
Prisonnier d'Orphan, orphelin psychopathe et futur mari de Laëstiel. †
avatar

Messages : 101
Date d'inscription : 15/12/2012
Feat. : Misaki Yata [K-Project]

MessageSujet: Re: ❝ One day Baby, we'll be old. [PV Seth ♥]   Jeu 21 Fév - 21:29


« She just walked away, why didn't she tell me ?

She didn't say a word, just walked away... »


Obsession, le mot était peut-être un peu fort. Mais il était inutile de se voiler la face, il n'arrivait pas à se sortir de la tête ces derniers SMS échangés avec la jeune Dawel rousse. Tout comme il ne parvenait pas à mettre sur pied un plan parfait pour se tirer d'ici. Il saisit la feuille de papier couverte de son écriture maladroite, la froissa avant de la déchirer brutalement. Rien ne semblait vouloir fonctionner ici ! Non sans une belle brochette de jurons, il contempla d'un air maussade la corbeille à papier, pleine à craquer de plans ridicules tombés à l'eau. Décidément, c'était une belle journée de merde. Il se leva et, casque sur les oreilles, musique à son volume maximal, sorti de sa chambre, histoire de se dégourdir les jambes. Ses pas ne le menèrent pas excessivement loin... Quoi que si en fait. Sortant de sa rêverie, il se rendit compte qu'il se trouvait dans la cour, à surveiller le bâtiment des bisounours. Bien sûr, il secoua négativement la tête, d'un air blasé et fit rapidement demi-tour. Inconsciemment, il voulait simplement l’apercevoir.

Les mains dans les poches, il déambula dans les couloirs et, quand il leva enfin le nez, se trouvait devant la porte de la bibliothèque. Pourquoi pas ? Pesant le pour et le contre, il marqua un temps d'arrêt. Primo, ce lieu était peuplé de Dawels sauvages, lourds et chiants. Secondo, si un Ifreann le voyait là-bas, il s'en prendrait plein la gueule, pendant longtemps. Pourtant, avec un peu de chance, en cherchant bien, il pourrait peut-être dénicher, qui sait, une carte des bâtiments ? Ou, comme dans les films, le plan de tous les conduits d'aérations, souterrains et autres moyen de se tirer du pensionnat. Cela valait le coup d'essayer non ? Alors, après une longue réflexion, loin de ses petits tracas « amoureux » (ses histoires avec Laëstiel quoi), il poussa la porte et entra.

La première chose qu'il remarqua -et ignora-, fut le regard hostile de la responsable. Certes, il n'avait pas retiré ni son casque, ni son bonnet, mais il ne ferait pas d'efforts pour lui faire plaisir, elle n'avait qu'à venir l'engueuler en face. Ce qu'elle ne ferait pas, elle ne prendrait pas ce risque ! La seconde chose qu'il vit, ce fut le dos d'une demoiselle aux longs cheveux ,roux, fuyant si rapidement, dans un boucan si infernal, qu'il n'eut aucun mal à la reconnaître. « Laëstiel ? » Bien sûr, elle ne l'entendit pas et disparu, plus ou moins, derrière les rayons. Un rictus amusé sur les lèvres, d'un pas rapide, il se mit « en chasse ».

Il ne la perdit de vu qu'un court instant, puisqu'il surgit juste derrière elle, les bras croisés sur son torse. Il regarda son dos et appuya assez bruyamment son épaule sur l'étagère, dans le but de la faire sursauter. D'une main, il retira le casque de ses oreilles, accompagnant son geste d'un mouvement de tête vers le côté. « Tu me fuis maintenant ? Ça fait plaisir. » Son sourire augmenta d'un cran, adorable, innocent. Il sortit le MP3 de sa poche, baissa le visage vers ce dernier et diminua le volume de la musique. « Je m'étais dit que ça serait sympa de se revoir, on s'était quitté sur de mauvaises bases. » Il releva le regard, posant ses yeux sur elle. « Enfin, vu ta réaction... A la prochaine. » Il lui tourna le dos et regarda distraitement les livres posés en vrac sur les étagères. Quelques différences percevaient cependant dans son attitude. A l'évidence, il était assez heureux de la revoir. Enfin, il semblait avoir bien mûrit pendant cette courte période. Vrai ou Faux ?

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laëstiel C. Onaë
Peste au grand cœur, masochiste et droguée à la Seth-attitude. ♥
avatar

Messages : 185
Date d'inscription : 30/11/2012
Feat. : Souryuu Asuka Langley de Neon Genesis Evangelion.

MessageSujet: Re: ❝ One day Baby, we'll be old. [PV Seth ♥]   Jeu 21 Fév - 22:38


❝  I don't eat. I don't sleep. I do nothing but think of you. 


La peur. Car oui, elle avait peur. De son regard, de son sourire, au combien magnifique, admettons le. Elle ne voulait pas voir en face ce dont elle désirait plus que tout. Parce qu'en se retournant, elle allait céder, elle allait montrer au monde entier, son impuissance. Son impuissance face à l'addiction de son prénom. « Seth, Seth, Seth.. » ça résonnait dans sa tête comme des tambours. Trois murmures, trois coups de voix. Trois coups du destin. Trois coups de théâtre. Sa vie n'était qu'une farce animée par un destin farceur et une malchance malsaine. Donc non... elle ne voulait pas se retourner, plier les genoux pour ce petit garçon idiot et irrespectueux de l'amour qu'elle lui portait. Pourtant, elle en mourrait d'envie, voir ou il était, s'il daignait lui jeter un regard... un soupçon d'intérêt à elle, la rousse au coeur brisé.

Le doute. Allait-elle craquer? L'aimait-elle encore? Tant de questions qu'elle se posait... mais aussi ces joyeuses déprimes de filles.. Suis-je trop grosse pour lui? Trop stupide? Trop petite ou trop niaise? Laëstiel ne s'était jamais trouvé très belle ou très attirante. Peut-être que Seth partageait son avis... Puis, un bruit la fit sortir de ses pensées hasardeuses. C'était lui, il l'avait vu. (Pas qu'elle eusse été très discrète.) Elle eut comme une envie de pleurer en entendant sa voix, si sereine, si pure, si … adorablement étrange. Sans se retourner, elle rétorqua. « Je ne te fuis pas.. » mais sa réplique fut alors coupée par ce qu'il s'empressa d’enchaîner. Des mauvaises bases? Il lui avait brisé le coeur, et avait piétiné sur les miettes qu'il restait. IL était parti sur des mauvaises bases. Et il continuait, en plus !

Le choix. Au moment ou il tourna les talons, elle lui attrapa le bras en vitesse pour le retenir. Oui, elle s'était retourné. Pourquoi ? Parce qu'encore une fois, elle cédait. Laëstiel est une personne avec très peu de volonté mais beaucoup d'acharnement. Elle n'a aucune volonté à l'oublier mais s'acharne désespérément à le faire. Elle serrait fort le bras du jeune homme, son gant séparant sa peau de la sienne, bien évidemment. « Restes. Je t'aime. » C'était cash, c'était la dernière ligne droite. Sans savoir pourquoi elle avait sorti ça, maintenant c'était trop tard, elle tentait le tout pour le tout. Cependant, elle l'avait à peine murmuré. C'était leur secret à eux. Elle enroula ses bras autour de sa taille. Étant plus petite que lui, son visage s'écrasait contre son dos. Ça avait du le surprendre, tant pis, elle le serra contre elle. « … Je suis désolée, mais ça ne changera pas. »

La fermeté. Car oui, elle savait ce qu'elle voulait ! C'était lui ! Peut-être bien que c'était un faux espoir qu'il lui donnait... elle ne savait pas, elle allait bien voir. Qu'avait-elle à perdre de toute façon? Elle se détacha de lui, et se plaça droite devant. Lui souriant presque innocemment, ses joues étaient rougies par la gêne d'une authentique déclaration si soudaine. Elle détourna le regard et fit barrage avec ses deux bras, un tendu vers la droite, un tendu vers la gauche.  « Tu passeras pas ! Moi Laëstiel Onaë, je m'y engage! » Elle fronça les sourcils pour se donner un air sévère avant de rire comme une idiote. Parce qu'elle en était une... au lieu de lui faire violemment la tête, elle lui parlait amicalement et avec bonne humeur. Quelle conne! Elle se haïssait mais c'était plus fort qu'elle. Mais quite à jouer le même jeu que lui, à son tour maintenant... elle baissa tristement les bras le long de son corps. « En fait... ça ne sert à rien tout ça... » et elle tourna les talons à son tour.


_________________
I've sent my heart away. Like heroes in the rain.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seth Ackerley
Prisonnier d'Orphan, orphelin psychopathe et futur mari de Laëstiel. †
avatar

Messages : 101
Date d'inscription : 15/12/2012
Feat. : Misaki Yata [K-Project]

MessageSujet: Re: ❝ One day Baby, we'll be old. [PV Seth ♥]   Jeu 28 Fév - 23:17


« You were the first to say...

That we were not okay. »


Ainsi donc, elle l'avait retenu. Elle n'avait pas été très longue à craquer, à tomber dans le panneau ou dans sa totale sincérité, qui sait ? Il s'arrêta net au contact étrange du gant sur sa peau. Au final, elle avait vraiment un don insupportable cette demoiselle. Ne jamais pouvoir sentir les pores des autres êtres vivants. Cela avait quelque chose de glauque, non ? Ou peut-être, au contraire, avait-elle beaucoup de chance. Était-elle mieux préservée des maladies ? Sans contact, pas de maladies non ? Oui, enfin, on s'en fout en fait. Même si la question traversa un instant l'esprit du jeune homme. Mais bien vite, toute « divagation sanitaire » fut interrompue pas cette phrase. Deux mots (et demi ?) : je t'aime. Sortis ainsi, de cette manière, dans un murmure comme si le monde entier ne devait être au courant de rien. Il dût se mordre la lèvre pour ne pas s'écrier devant tous, clairement que Laëstiel Onaë était tombée amoureuse du plus con des Ifreann, Seth Ackerley ! Non, vraiment, d'après lui Seth et Laëstiel étaient deux prénoms qui s'accordaient trop mal pour être associés. Visiblement, elle était convaincue du contraire.

Un frisson à peine perceptible remonta le long de son échine lorsqu'elle vint le serrer dans les bras. Si proche, plus rien ne séparait leur deux corps. Pour quelqu'un qui n'avait pas l'habitude d'autant de tendresse, c'était perturbant, comprenez-le. Bien sûr, il tenta de rester stoïque et répondis à ses paroles, d'un ton exaspéré, dans un soupire. « Ouais, ça, j'ai cru le comprendre... » Autant de détermination chez une gamine, c'était si... effrayant ! Imaginez-la dans 5, 10 ou 20 ans ! Woho, Seth n'osait même pas penser à ce qu'il en serait dans... les trois prochaines secondes ? Eh bien, aussi étonnant (vraiment ?) que cela puisse paraître, il avait bien raison de se méfier. Elle vint se planter là, face à lui, les yeux dans les yeux, dressée tel un obstacle infranchissable. Ouais, mais Laë, moi les murs, je les explose !

Il haussa un sourcil, la regardant de ce même air supérieur et curieux de voir la suite. Parce qu'au fond, c'était un peu ça. Il se demandait ce qu'elle lui préparait -encore- comme heureuse surprise. Alors, il croisa les bras et attendit. Mais sa patience fut très rapidement récompensée puisqu'elle s'éloignait déjà, lui tournant le dos, de cet air faussement déçu que lui-même manifestait quelques instants auparavant. Cela le fit sourire, alors, il la contourna à cette vitesse qui le caractérisait si bien et se planta juste devant elle, le buste légèrement incliné en avant, le visage assez proche du sien. Séquence émotion. Ou pas. Un sourire narquois sur les lèvres il pencha doucement le visage sur le côté et répondit tout simplement. « Ah ! C'est que maintenant que tu t'en rends compte ? »

Se redressant, il remonta sa manche et enroba sa main dedans avant de la poser sur le crâne de la jeune femme, lui frottant énergiquement les cheveux. Eh oui, plus efficace qu'un préservatif, il prenait ses précautions pour ne pas se changer en violeur récidiviste ! « Idiote de Dawel, je n'te demande pas grand-chose pourtant ! C'est si compliqué de faire semblant d'être amis ? » Il perdit son sourire et laissa doucement son bras retomber le long de son corps. Il y eut un court silence surant lequel, tirant la tronche comme il savait si bien le faire, il remonta légèrement son bonnet. (ouais, ouais, même tête que dans ma signature, l'image de droite). Un soupire, une grimace. « Je préfère quand tu fais ta gamine en fait, c'est plus sympa. » Il posa les mains sur les hanches et prit un air sévère, tout comme elle l'avait fait juste avant. « De mon côté, moi, Seth Ackerley, je m'engage à te pourrir ta petite existence de Dawel jusqu'à ce que tu reconnaisses publiquement que je suis le plus beau mec sur terre -mais ça on le sait déjà- et que tu me haïsses du plus profond de ton petit coeur brisé ! » Le pire, c'est qu'il avait ce demi-sourire sur le visage. Comme si tout cela n'était qu'à moitié une plaisanterie. Il étira ses bras et les laissa retomber avant d'ajouter, à voix basse, sur le ton de la confidence. « Faut pas que tu te prennes la tête à cause d'un pourri comme moi rouquine, j'en vaux pas la peine et tu ne le mérites pas non plus. » Il croisa les mains derrière sa nuque et, relevant le visage, se tourna doucement vers les livres, comme si tout cela n'avait jamais été dit.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laëstiel C. Onaë
Peste au grand cœur, masochiste et droguée à la Seth-attitude. ♥
avatar

Messages : 185
Date d'inscription : 30/11/2012
Feat. : Souryuu Asuka Langley de Neon Genesis Evangelion.

MessageSujet: Re: ❝ One day Baby, we'll be old. [PV Seth ♥]   Ven 1 Mar - 10:23


❝ Come and take a walk on the wild side.
Let me kiss you hard in the pouring rain...
You like your girls insane.



La folie. Elle était folle de lui, à en crever. Elle voulait que cela cesse... pourquoi avait-elle si mal à l'aimer? Devait-elle renoncer? Elle ne savait plus quoi faire... tout chez lui la rendait faible... il était si parfait. Son sourire, ses yeux, ses traits si fin, son torse si imposant. Laëstiel en brûlait interieurement. Elle n'avait envie de le voir avec personne d'autre, serrant aucune autre fille... rien que de penser à ça, ça la rendait malade de jalousie et de tristesse. La jeune fille restait butée dans son amour torturée. Ah que c'est dur d'être une jeune fille de 16 ans... Elle était vraiment mal tombée! Elle n'aurait pas pu craquer sur un gentil Dawel qui l'aurait compris et soutenu? Et bien non ! Il a fallu que ce soit le plus abruti de tous les ifreanns ! Cette pensée lui tordit le coeur. Elle était vraiment folle. Une euphorie si délicate, qui, comme son faible corps, peut se briser à tout instant.

La déception. Raaah ! Elle ne tenait pas deux secondes face à lui ! Tournant lentement les talons, comme pour se faire désirer... il se posa à nouveau devant elle. Tiens, ça marchait en fait. Ou pas. Son buste en avant, elle le trouva sur le moment un peu effrayant. La distance entre eux se réduisait à vue d'oeil ce qui était embarassant mais excitant à la fois. (Oulà, Laë, on se calme ! Pas de panique !) La jeune Dawel écarquilla les yeux à la vue de ce sourire narquois qu'il affichait. « La ferme... » Elle ne supportait pas l'idée qu'il puisse s'en balancer totalement ! Non non non ! Elle ne renoncerait pas. Laëstiel s'apprêtait à lui mettre un coup de pied dans le ventre quand elle sentit quelque chose la secouer dans tous les sens. « Aaaah ! Ma coiffuuuure ! Pousse toi sale idiot ! » Elle sentait alors ses cheveux qui partaient dans tous les sens à cause de ce qu'il faisait.

La rancune. Il allait lui payer ça ! Elle ne devait plus ressembler à rien maintenant ! Laë fronça les sourcils en l'écoutant. « Être amis?! Toi et moi? Plutôt crever oui ! » Elle le fusilla du regard et se mit à rougir fortement quand il lui témoigna de son comportement de gamine. « Je ne suis pas une gamine... » elle détourna le regard pendant quelques secondes. Il enchainait les discours, mais ou voulait-il en venir à la fin? Baissant la tête, écarlate, elle ne dit rien du tout. Elle tremblait un peu, il s'éloigna d'elle pour aller voir les livres juste à côté. Elle sortit un miroir de sa poche et se recoiffa. (Oui ! C'est une fille hein !) Tss, aucun respect celui-là ! Elle mettait du temps le matin à se faire belle ! Laëstiel rangea le miroir vite fait et recula un peu pour le regarder.

La vengeance. Elle avait une idée en tête. C'était de la folie mais tant pis. Elle s'approcha de lui, toute rouge et le regarda droit dans les yeux. « Oui... Tu es le plus beau et.. n-non JE NE TE HAIRAIS JAMAIS ! » La demoiselle l'empoigna violemment et se colla à lui pour l'embrasser fougueusement, se persuadant que son pouvoir ne ferait pas effet, elle voulait juste être normale cette gamine. Tout ce qu'elle désirait, c'était qu'il l'embrasse juste une fois et elle laisserait tomber après, si ça ne lui faisait rien. Or, son plan idyllique tomba rapidement à l'eau quand elle se rappela qu'il y avait toujours son fichu pouvoir à la con. Mais c'était trop tard pour réfléchir maintenant. La bombe venait d'exploser.

Spoiler:
 



_________________
I've sent my heart away. Like heroes in the rain.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seth Ackerley
Prisonnier d'Orphan, orphelin psychopathe et futur mari de Laëstiel. †
avatar

Messages : 101
Date d'inscription : 15/12/2012
Feat. : Misaki Yata [K-Project]

MessageSujet: Re: ❝ One day Baby, we'll be old. [PV Seth ♥]   Sam 2 Mar - 0:07


« You were the first to lie...

When we were not alright. »

Je préviens : il va être vulgaire ><' Sorry d'avance.


Elle était entêtée, la jeune Dawel. Têtue et colérique aussi. Il la regarda s'agiter du coin de l'oeil, un imperceptible sourire sur les lèvres. Elle l'amusait. Elle était amusante, tout simplement. A pleurer pour un oui ou pour un non, à bouder. Et son comportement aussi, à nier être une gamine, alors qu'elle en avait tous les comportements. Oh, bien sûr, il se moquait un peu d'elle, parce que c'était une idiote (attachante, oui, mais une idiote), mais au fond, il tenait de plus en plus à elle. C'était pénible, voire chiant à avouer, surtout pour un garçon qui n'avait jamais daigné s'attacher à quiconque. Enfin, si. Et ça c'était mal terminé. Comme quoi. Bref, il laissa ses bras retomber le long de son corps et la regarda, curieux, s'approcher de lui, aussi rouge qu'un cul de poule ayant un coup de soleil (comment ça, ce n'est pas crédible ?). Il ne digérait toujours pas le fait qu'elle refuse de n'être « qu'une amie », ce qui était pour lui un effort énorme. Aussi, ses pensées étaient ailleurs quand les lèvres de la jeune femme vinrent se lier aux siennes, fougueusement. Il aurait pu apprécier le baiser, s'il ne s'était senti si... différent.

Il écarquilla les yeux et, dans le même temps, ses pupilles se dilatèrent. C'était brutal, si violent que c'en était presque douloureux. Il avait la sensation de perdre tout contrôle de lui-même et de ne plus être maître de ses gestes. Non, c'était même pire que ça, puisqu'il n'avait plus aucune sensation ! C'était un peu comme si son cerveau était passé au rouleau compresseur. Aussi, devenu un vrai étalon à a conquête de sa jument (ou pas), il l'embrassa violemment, sans aucune tendresse, ni douceur. Juste avec envie et peut-être même de l'agressivité. Il aurait pu être un violeur récidiviste, cela en aurait été de même. Ses gestes étaient précis, nets, vifs et ordonnés. D'une main fermement serrée, il lui maintenait les poignets pour qu'elle ne se débatte pas. L'autre avait depuis longtemps foutu le camp et fait son petit travail, faisant glisser la jupe de la jeune femme le long de ses jolies gambettes, avant de s'infiltrer sous sa chemise pour caresser sa poitrine. Le pire là dedans, c'est qu'il n'y avait ni amour, ni volonté. Et Seth aurait mille fois préféré crever que de vivre ça. La plaquant contre une étagère, il arrachait sa chemise, étant donné que l'attache de son soutien-gorge avait déjà cédé sous ses doigts baladeurs, totalement hors de contrôle. « Hé ! Lâche la tout de suite ! »

Mais une main l'empoigna fermement par le col et le détacha avec une force surhumaine de la demoiselle, avant de l'envoyer balader contre une autre étagère. Durant son court vole plané, Seth reconnu de visage de la responsable qui tirait la gueule quelques minutes plus tôt. Ainsi, c'était ça son super-pouvoir ! Une force incroyable ! En fait, il s'en foutait. Le choc fut rude, puisqu'il se cogna l'arrière du crâne contre le coin du meuble, le tout dans un boucan effroyable qui attira quelques curieux. Un mal de tête insupportable venait de le prendre, surement du à son atterrissage, mais également aux effets de ce satané don qui retombaient lentement. Très lentement. Trop lentement. Il gémit de douleur et retira son bonnet en se frottant les tempes. Imaginez vous un éléphant dans un magasin de porcelaine (le coup classique). Maintenant, imaginez que vous êtes un minuscule, ridicule, petit bibelot réduit en miette sous les puissantes pattes de l'animal. Eh bien voici la métaphore parfaite pour vous décrire le cerveau du jeune homme écrasé par la douleur et l'incompréhension.

Néanmoins, il n'écouta absolument pas la voix stridente de la bonne femme qui depuis le début ne faisait que hurler et demander à la rouquine si cela allait, si elle voulait s'asseoir, ou quoi que ce soit d'autre, tout en veillant à sermonner le supposé violeur qu'il était. « Oh, mon dieu, ça va jeune fille ? Viens t'asseoir, viens. Mais que quelqu'un l'éloigne d'elle ! » Non, lui, il regardait fixement Laëstiel, d'un regard noir, toujours choqué de ce qu'il lui avait fait, mais surtout de ce qu'elle-même lui avait fait, par son comportement irresponsable. Plus que jamais, il fut convaincue qu'elle n'était qu'une gamine et que, pour le coup, il la haïssait, plus que tout. Il se décolla de l'étagère qui l'avait recueilli à « livres ouverts » et avança d'un pas assuré vers la responsable qui se dressait entre la jeune Dawel et lui. « Ne l'approche pas ! » Il l'écarta violemment, mais quelques mains se refermèrent sur ses épaules et ses bras, l'empêchant d'avancer davantage. Certains élèves avaient visiblement suffisamment de courage pour l'empêcher de s'approcher de sa « victime ». Mais ses yeux accusateurs ne quittaient pas la jeune femme et, se débattant comme il le pouvait, il dégagea une main et le doigt tendu dans sa direction, se mit à lui hurler après.

« Espèce de salope ! Tu savais ce qui allait arriver ! TU LE SAVAIS putain ! » On le tira en arrière, mais ses pieds semblaient profondément ancrés dans le sol et il ne bougea pas d'un centimètre. « Pourquoi t'as fais ça Laëstiel ?! Pourquoi tu m'as fait ça bordel ! » Malgré sa colère apparente, malgré sa voix puissante -qui soit dit en passant, avait ameuté l'ensemble des personnes qui étaient présentes et assistaient désormais à la scène-, il sentait ses jambes trembler. « Tu croyais quoi hein ? J'avais suffisamment de merde sur la conscience putain ! J'n'avais pas besoin que tu me rendes coupable de ça ! Tu entends connasse, j'en.. Avais.. Pas.. BESOIN ! » Était-ce des larmes de haines qui perlaient à ses yeux ? Ou peut-être n'était-ce que votre imagination, même s'il est évident qu'il était dans un état second. Il tourna le visage vers les élèves qui le retenaient et se dégagea brutalement. « Lâchez-moi ! » Lui qui refusait qu'on l'empêche de faire ce qu'il souhaitait, en moins d'une heure, il avait failli violer celle qui considérait comme son « amie » et s'était fait maîtriser par une bande de Dawels, sans oublier la perte totale de contrôle de son corps durant un court laps de temps. Il rétabli son regard vers la jeune femme et secoua négativement la tête, un demi-sourire nerveux sur les lèvres. Ses yeux, quant à eux, semblaient presque effrayés. « T'es qu'une idiote, Dawel, une pauvre merde, une gamine qu'est pas foutu de comprendre les choses. On ne force pas le coeur des gens ! Le forcing, ça ne marche PAS, putain ! Alors... Rah, merde.. » Impossible de se calmer, il n'y parvenait pas. Alors, pour ne pas l'exposer à sa violence, il recula d'un pas et donna un violent coup de pied dans le tibias de la responsable qui laissa un cri lui échapper. Le silence retomba lourdement sur la scène, coupé par la respiration sifflante de l'Ifreann, de nouveau en proie à quelques mains courageuses qui tentaient de le contrôler.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laëstiel C. Onaë
Peste au grand cœur, masochiste et droguée à la Seth-attitude. ♥
avatar

Messages : 185
Date d'inscription : 30/11/2012
Feat. : Souryuu Asuka Langley de Neon Genesis Evangelion.

MessageSujet: Re: ❝ One day Baby, we'll be old. [PV Seth ♥]   Dim 3 Mar - 20:43


❝ I don't believe that anybody feel the way i do about you now.


Le drame. Elle s'était laissé tenter, par ses lèvres qu'elle avait passé tant de temps à fixer avec amour. Elle s'était laissé guider par le serpent perfide pour croquer dans la pomme. D'ailleurs, les premières secondes, elle trouva ce fruit agréable. Puis elle voulut se décoller de lui, avant que le pouvoir n'agisse... mais c'était trop tard. Elle n'aurait jamais du succomber à la tentation. Alors pourquoi l'avait-elle fait ? Le désespoir peut-être... Laëstiel rouvrit les yeux et osa croiser son regard. Ce n'était plus lui, plus le même. Et merde. « Seth... ? Seth ! Ne fais pas ça ! Reprends toi ! » C'était peine perdue. Les larmes montèrent souiller ses orbites sales et déjà irrités par les chagrins passés. Elle se débattit légèrement pour rompre le contact mais ses mains étaient hors de contrôle vu qu'il les bloquait au dessus de sa tête. « Non... » même si elle aurait aimé que le véritable Seth agisse ainsi, là ça n'était pas lui et ça la tériffiait. Surtout qu'il allait de plus en plus loin, caressant sa poitrine, elle se sentit presque humiliée et honteuse, vu qu'elle était responsable. « Seth reprends toi ! » Plus de jupe. Panique totale.

La trame. Cette histoire commence à déraper n'est-ce pas ? Laëstiel avait totalement perdu le contrôle de sa bêtise. C'était triste, pathétique même. Elle avait beau pleurer silencieusement, ça ne changeait rien au regard de l'inconnu qui la maintenait immobile tout en se débarassant de son soutien gorge. Mais pourquoi personne n'intervenait ?! C'est à cette pensée que quelqu'un s'empara de Seth et le jeta à travers la rangée de livre pour qu'il vienne finir sa course contre une étagère. « Seth... » Elle se recroquevilla, encore choquée. C'était la première fois qu'elle voyait son pouvoir à l'oeuvre aussi longtemps et surtout les dégats qu'il pouvait causer. Pleurant à chaudes larmes elle se mit en boule par terre pour cacher sa poitrine, rougissante de honte et de gêne. Elle avait eu ce qu'elle méritait. Une petite boule à l'estomac qui la rongeait depuis quelques secondes maintenant. L'angoisse d'être montrée du doigt, d'être tirée pour responsable. Même si c'était vrai... la responsable de la bibliothèque l'assomait de paroles gentilles et réconfortantes pendant que Seth avait du mal à se rétablir. Elle pensa le pauvre.

Le déchet. Parce qu'elle en était un ! Bonne à se jeter dans une poubelle pour mourir. Elle remit sa chemise et sa jupe, et tenait son soutien gorge dans sa main en boule. Elle regarda la responsable, pleurant encore. « Non.. vous ne comprenez pas.. C'est moi qui.. » elle avait beau essayer de lui expliquer, la jeune femme ne semblait pas l'écouter et se dressa entre Seth et elle. D'autres élèves curieux les encerclèrent, attirés par les cris, les pleurs et tout le reste. Laë fixait Seth se relever douloureusement. Il la foudroya du regard, elle eut le même effet qu'un éclair qui lui tombe sur la gueule. Elle recula d'un pas ou deux, se retenant de s'enfuir. Il s'approcha rapidement comme s'il allait lui sauter dessus pour la tuer, elle eut peur et se pétrifia comme une statut, criant presque d'effroi et ferma les yeux comme pour se préparer à encaisser le coup. Rien. Quand elle les rouvrit, quelques élèves le tenaient pour ne pas qu'il lui fasse de mal. Elle eut mal au coeur, tous le monde pensait qu'il était un violeur ou un agresseur dangereux … à cause d'elle. En se débattant, elle l'insulta. Cela la fit pleurer encore plus, malgré le fait qu'elle aurait voulu se retenir. Elle était trop émotive et cela ne se contrôlait pas.

Le regret. « Je suis tellement désolée... je ne voulais pas... » elle s'essuya les yeux et poussa légèrement la responsable tremblante. « Je te demande pardon ! Je te jure que je croyais juste que... » elle baissa les yeux, coupable. « … que mon pouvoir allait disparaître, juste pour cette fois. » Elle se mordit la lèvre inférieure, comme tiraillée par le chagrin et le stress. « Je sais que je suis une salope ou une connasse... tu peux m'insulter comme tu veux... » C'était comme si elle acceptait son sort. « tu peux m'en vouloir d'avoir essayer. » En fait, c'était la victime idéale, cette fille. Dingue. Elle s'approcha de lui, tremblante. « Frappe moi alors. Vas-y, frappe moi... Je te laisse te venger, après tout, je t'ai fait du mal, à toi d'en faire autant. » elle ne voulait pas qu'il la frappe mais elle se laisserait faire. Elle avait le sens du dramatique. Une chose est sûre, c'est qu'elle était folle de lui, au point de crever sous ses coups pour se faire pardonner. Elle regarda les autres. « Lachez le, c'est bon. » et se mit à genoux devant lui en sanglotant encore à moitié. « … Vas-y. » et baissa la tête, comme une condamnée à mort, encore débraillée par ce semi-viol, dans cette cellule, tu te souviens camarade?

_________________
I've sent my heart away. Like heroes in the rain.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seth Ackerley
Prisonnier d'Orphan, orphelin psychopathe et futur mari de Laëstiel. †
avatar

Messages : 101
Date d'inscription : 15/12/2012
Feat. : Misaki Yata [K-Project]

MessageSujet: Re: ❝ One day Baby, we'll be old. [PV Seth ♥]   Ven 19 Avr - 9:14


« I'll be the first to say...

That now I'm okay. »


Le mal de tête ne retomberait sans doute jamais. C'était du moins l'impression qu'il lui donnait, tonnerre tonnant à ses pauvres tempes. Mais il se tenait là, immobile, le regard droit, la tête haute, encadré, maîtrisé, les yeux rivées sur la jeune femme pleurnicheuse et désespérante. Il la méprisait, mon dieu, il la haïssait. Et en même temps, au fond de son cœur, une petite voix lui soufflait qu'il n'avait pas de droit de lui en vouloir. Parce qu'elle n'avait fait qu'essayer. Pouvait-on reprocher à quelqu'un d'avoir de l'espoir ? Non. Il avait fait des erreurs lui aussi, mais jamais on ne lui avait interdit d'espérer que les choses changent. Jamais. De quels droits lui reprochait-il son comportement, lui qui n'était modèle ni d'amitié, ni de maturité ? Alors, je vous le demande, qui était la vraie victime, dans cette situation ? Chacun avait sa part de responsabilité dans l'histoire. Et plus que jamais, il aurait pu sentir combien la sienne pesait sur ses épaules. Mais voyez-vous, aveuglé par sa peine, sa honte de s'être laissé ridiculiser et sa colère, il ne parvenait pas à détecter la plus infime compassion. Il ne parvenait pas à sentir à quel point son cœur saignait et regrettait.

Il serra les poings. Ce fut la seule réaction visible qu'il eût quand elle commença à s'excuser. Ses ongles pénétraient douloureusement dans la chair de sa paume et ses jointures étaient devenues blanches. Il la fixait, cessant même un instant de respirer, écoutant avec attention son monologue. A chacun de ses mots, le dégoût qu'il éprouvait à son égard ne faisait qu'augmenter d'un cran supplémentaire. Quand elle s'approcha pourtant, il failli faire un pas en arrière. Un mouvement de recul aurait été compréhensible dans cette situation. Il aurait donné n'importe quoi pour ne plus risquer de la toucher à nouveau. Plus jamais. D'ailleurs, un sentiment nouveau commençait lentement à l'habiter. Il lui avait fait confiance non ? Il lui avait tendu la main -chose plus que rare-, il s'ouvrait peu à peu à elle. Il changeait à ses côtés. Alors, oui, c'est ça, il se sentait trahi par son amie. Quand il reprit parole pourtant, sa voix ne tremblait plus de colère. Elle était froide, tranchante.

« Non. » C'est marrant, il avait mal au ventre et une boule dans la gorge. Lueur d'espoir ? De bonté ? « Je refuse de te frapper. » Il aurait pu la relever de force en la tirant par les cheveux, lui donner un coup de genoux en plein visage, lui cracher à la figure, mais il resta immobile, les poings serrés, son cœur bondissant encore dans sa poitrine. « Je ne vais pas perdre mon temps avec toi. » Il y avait pire que la colère. « T'es rien Dawel, t'n'as rien pour toi, t'es qu'une merde. » Bien pire que le mépris. « Et franchement, tu ne mérites même pas mon attention. » Il y avait l'indifférence dont il faisait preuve. Ils n'étaient plus qu'une Dawel et un Ifreann en conflit. Il n'y avait plus de Laëstiel, il n'y avait plus de Seth, mais deux élèves d'un camp opposé. Alors, il tourna les talons et lança un regard à ceux qui le tenaient, se dégageant les épaules. Aucun élève ne se mit en travers de sa route.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ❝ One day Baby, we'll be old. [PV Seth ♥]   

Revenir en haut Aller en bas
 
❝ One day Baby, we'll be old. [PV Seth ♥]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Haiti des années 60-70-80: Le pays était-il mieux sous Papa et Baby Doc ?
» Baby Doc et Michèle Bennett, un couple très détesté des Haïtiens.
» Retour-surprise: Baby Doc a-t-il été manipulé?
» Baby Deoxys alias Deox
» P... de baby-boomers 68tards...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
« — Deane For Dream » ::  :: Archives ; :: RPs terminés-
Sauter vers: